Katsumi Watanabe est un photographe né en 1941 à Morioka dans la préfecture d’Iwate, au Japon.

Pendant ses études au lycée de Morioka, il travaille comme assistant à la branche locale du principal journal quotidien le « Mainichi Shimbun », où il s’intéresse à la photographie. Après avoir obtenu son diplôme, il déménage à Tokyo et travaille au Tojo Photo Studio, où il apprend les techniques de la photographie en studio. Il décide de devenir photographe itinérant en 1965 et réalise chaque jour des portraits dans les rues de Shinjuku.

De la fin des années 1960 au début des années 1970, Katsumi Watanabe photographie à sa manière, celle d’un photographe itinérant, les hôtesses de bars, les drag-queens et les gangsters du quartier de Kabukicho à Shinjuku (Tokyo). Cette profession de photographe « à la dérive » comme il aimait la définir, unique pour l’époque, consistait à marcher quotidiennement dans les rues de Shinjuku, son appareil à la main, dans l’attente qu’on le sollicite pour un portrait.

Une fois réalisées, les photographies étaient développées et tirées chez lui le soir même et livrées à leurs commanditaires le lendemain. Il facture alors 200 yens (moins de 2€) pour trois prises de vue et un tirage.

Les personnes photographiées multipliaient les poses avec confiance pour se présenter du mieux possible dans leur environnement quotidien. Ces photographies avaient une véritable valeur et certains les envoyaient à leur famille pour donner de leurs nouvelles.

Dans les années 70, la généralisation des appareils automatiques bon marché rend la vie de Kastumi Watanabe plus difficile. Il continue cependant à documenter et archiver la vie de Shinjuku et de ses habitants. En parallèle à ses portraits, il pouvait tourner son appareil vers les jeux des enfants dans les ruelles ou l’accumulation de canettes dans les coins de rues de Shinjuku. Habitant lui-même le quartier, il a transmis une vision sincère et endogène de sa transformation.

En 1973, il autopublie le livre « Shinjuku Guntoden 66/73 ».

En 1974 son travail fait partie de l’exposition « Quinze Photographes Aujourd’hui » au Musée National d’Art Moderne de Tokyo.

Après avoir arrêté son activité de photographe de rue, il occupe divers emplois comme celui de vendeur de rue ou directeur d’un studio de portrait.

Il devient ensuite photographe indépendant travaillant dans le monde entier et revient régulièrement photographier Shinjuku, son quartier de prédilection.

Il décède en 2006 et son travail est resté largement méconnu de son vivant.
Peu de temps après sa mort, ses photos sont présentées dans une exposition à la « Andrew Roth Gallery » de New York, qui publie également un livre de ses photographies, « Gangs of Kabukicho », en collaboration avec PPP Editions.

Images de Katsumi Watanabe tirées du livre Gang of Kabukicho publié par PPP Editions, Andrew Roth

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici