La ville de Noto, situé dans la préfecture de Ishikawa, a obtenu de l’argent destiné à revitaliser la zone rurale et aider les campagnes suite à l’impact économique du Covid-19. Ils ont décidé de l’utiliser en construisant une sculpture de calamar géant.

La pandémie a mis à mal beaucoup de commerces économiquement et c’est particulièrement vrai pour les endroits où l’économie locale dépend du tourisme. Moins de voyageurs signifie moins de clients, et de nombreux commerçants régionaux ont du mal à joindre les deux bouts.

Le prototype de la statue

En réponse à cette situation, le gouvernement japonais a accordé des subventions pour la revitalisation régionale et en a récemment attribué une à la ville de Noto, dans la préfecture d’Ishikawa. L’utilisation de ces subventions est laissé à l’appréciation des gouvernements locaux et dans le cas de la ville de Noto, ils ont utilisé l’intégralité du budget pour construire un calamar géant, symbole de la ville.

Le calamar géant mesure pas moins de 13 mètres de long, 9 mètres de large et 4 mètres de haut. Mais ce qui aujourd’hui suscite l’incompréhension d’une partie du public, c’est son coût : 27 millions de yens (205 000€). En sachant que la subvention reçue était de 25 millions de yens, la ville a donc non seulement utilisé l’intégralité, mais a en plus rajouté 2 millions de sa poche.

La statue du calamar géant est située à l’extérieur, devant un centre commercial d’une aire de repos en bord de route. On y trouve des produits alimentaires et artisanaux locaux, ce qui permet aux voyageurs de se détendre et de se rafraîchir tout en découvrant la culture locale.

Comme la ville de Noto est célèbre pour ses délicieux calamars, les fonctionnaires chargés de choisir l’utilisation de l’argent ont pensé que la statue était un bon moyen de faire la promotion de la ville et attirer plus de gens à la station routière, y dépensant plus d’argent par la même occasion.

Certains habitants de la ville regrettent de n’avoir pas été consulté avant et se demandent s’il s’agit d’un moyen efficace de faire croître le tourisme et soutenir l’économie de Noto.

Source et images : Chinichi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici