En 2011, l’opérateur mobile japonais NTT Docomo s’associe au directeur créatif Morihiro Harano pour promouvoir leur édition limitée du téléphone portable Touch Wood SH-08C. Pour se faire Harano va créer un xylophone géant dans une forêt de Kyushu. Avec ses 44 mètres de long, chaque planche émet un son pour jouer la célèbre cantate de Bach : « Jesus que ma joie demeure ».

Un xylophone qui traverse la forêt en ligne droite.

Dans la publicité, un xylophone en bois s’étend à travers la forêt sur une pente descendante. Une boule en bois qui est lâchée au sommet tombe et passe à travers chaque touche unique sur le chemin de son mouvement, recréant la Cantate 147 de Bach dans le processus.

Beaucoup de gens sont surpris d’apprendre qu’aucun effet numérique n’a été utilisé pour créer la musique. Harano avait initialement préparé une conception beaucoup plus complexe de l’instrument. Il a supprimé de nombreux gadgets et a finalement décidé d’utiliser un instrument qui allait simplement en ligne droite dans la forêt.

Avec l’association de l’ingénieur du son Kenjiro Matsuo, de l’ingénieur du bois Mitsuo Tsuda et d’une équipe de menuisiers experts, ils conçoivent le xylophone en s’assurant que chaque coupe et chaque pente correspondent exactement aux besoins.

3 mois de préparation

Il a fallu 3 mois pour réaliser cette vidéo de 3 minutes. La majeure partie de ces 3 mois a été utilisé pour créer le prototype du xylophone. En effet il a fallu trouver le bon angle d’inclinaison pour chaque planche. Si l’angle d’inclinaison est trop grand, la boule en bois roule plus vite et le rythme de la musique devient trop rapide. À l’inverse si l’angle est trop bas : la boule s’arrête. C’est comme ça qu’ils ont déterminé qu’un angle d’inclinaison de 12° était parfait pour cet exercice.

La prise la plus difficile à réaliser fut le dernier plan dans lequel la balle tombe à côté du téléphone et s’arrête. Il a fallu s’y reprendre à 49 reprises avant d’y arriver et de voir le plan tel qu’il est présent dans la publicité.

Une publicité qui failli ne jamais voir le jour

La publicité a été uploadée sur Youtube le 11 mars 2011, 12 heures plus tard a lieu le gros tremblement de terre du Tohoku qui engendra un tsunami meurtrier et fît des dégâts considérables. Toute la campagne de pub a donc été annulée et seul le film sur Youtube a survécu.

La consécration

Fin mars 2011, le Japon est en État d’Urgence, mais la publicité fait le tour des pages Facebook et est remarquée par un rédacteur du blog au New York Times Magazine. La vidéo commence à faire le buzz aux États-Unis, au Canada, au Brésil, en France… Après avoir récoltée 5M de vues, les médias japonais remarquent la publicité à leur tour et les Japonais ont finalement pu la découvrir.

Le film fait le tour des festivals et remporte 3 prix au Cannes Lions 2011. Au total la publicité recevra plus de 20 récompenses nationales et internationales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici