Shinichi Chiba de son vrai nom Sadao Maeda est né le 23 janvier 1939 à Fukuoka au Japon. C’est le 2nd d’une famille de 5 enfants née de l’alliance de Shichinosuke Meada, un pilote d’avion, et de sa femme Haruko.

Dès son plus jeune âge, il est intéressé par le théâtre traditionnel Japonais et la gymnastique. Il étudia la gymnastique à l’université Nippon Taiiku et était considéré comme un prétendant pour l’équipe de gymnastique japonaise des jeux olympiques jusqu’à qu’il se fasse une blessure au dos. C’est aussi dans cette université qu’il commença les arts martiaux sous la houlette de maître Oyama Kancho. Il atteignit le niveau de ceinture noir 4e dan de karaté puis également celui de ceinture noir 1er dan de Judo au Canada.

Il fit ses débuts au cinéma en 1961 après avoir joué dans quelques séries TV et gagné le concours de jeunes premiers des studios de la Toei. La Toei reconnu très vite les talents d’acteur de Shinichi et il lui donna le rôle principal de quelques films dramatiques pendant les années 60. Mais grâce à ses qualités athlétiques naturel et son passé dans les arts martiaux, Shinichi Chiba profite du succès de la vague des films d’arts martiaux de Bruce Lee pour se lancer avec The Bodyguard (1973) dans le film de karaté, qui ensuite seront suivi par de nombreux films d’action comme The Streetfighter (1974) Return of the Streetfighter (1974), The Streetfighter’s Last Revenge (1974), Champion of Death (1975), Sister  Streetfighter (1975), Sonny Chiba’s Dragon Princess (1980), Virus (1980) et Legend of the Eight Samurai (1983).

Selon la légende urbaine : son nom « Sonny » serait dû à une pub qu’il fit pour la Toyota Sunny-S. En réalité les pubs qu’il a fait étaient pour la promotion de la Toyota Carina. C’est le fondateur de New Line Cinema, Robert Shaye, qui lui a donné le nom anglais de Sonny.

Il reçu une reconnaissance internationale après la sortie du cultissime The Streetfighter qui le propulsa au rang d’acteur culte. Après une grosse période creuse dans les années 90, Sonny Chiba décide de s’installer aux États-Unis et tourne de mauvaise série B avant qu’Andrew Lau le contacte en 1998 pour jouer dans son film : Stormriders puis dans Born to be king. Ces 2 films ont pour effets de relancer la carrière de Sonny Chiba qui recommence à tourner des films au Japon avec par exemple Takashi Miike ou encore dans Battle Royale 2 et puis bien sûr dans Kill Bill de Quentin Tarantino.

Sonny Chiba est aussi le créateur du Japan Action Club qui a pour but d’entraîner les acteurs aux arts martiaux et pour les scènes d’actions. Ces élèves les plus connus furent Etsuko Shiomi la fameuse sœur de Sonny Chiba dans Sister Streetfighter, Hiroyuki Sanada qui fit de nombreux films d’action au japon et également a Hong Kong comme dans Ninja in the dragon’s den de Corey Yuen. Et également plus tard 2 reines du Girls With Guns : Yukari Oshima et Michiko Nishiwaki.

Rétrospective de ses films par Arnaud Lanuque :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici