Médaille d’or des scandales

Depuis que les Jeux olympiques de Tokyo 2020 ont été reportés l’année dernière en raison de la pandémie de coronavirus, l’équipe organisatrice a été entachée de scandales, le plus récent étant la démission du président Yoshiro Mori, après avoir tenues des propos sexistes.

Aujourd’hui, jeudi 18 mars 2021, une autre personne occupant un poste à responsabilité démissionne en raison d’une remarque désobligeante, impliquant cette fois Naomi Watanabe.

La Beyoncé Japonaise

Naomi Watanabe est une comédienne et humoriste très populaire au Japon, qui est devenue célèbre en 2008 suite à son imitation de Beyoncé, ce qui lui a valu d’être surnommée la « Beyoncé japonaise ». Femme aux multiples talents, elle est une des ambassadrices des JO de Tokyo 2020.

Olympic + Pig = Olympig

Mercredi soir, on apprend via des captures d’écran de Line que s’est procuré le magazine Shukan Bunshun, qu’Hiroshi Sasaki, le directeur créatif des cérémonies d’ouverture et clôture des JO, a suggéré de déguiser Naomi Watanabe en cochon pour la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques.

Sasaki a proposé que Watanabe descende du ciel en tant que « OlymPIG » lors de la cérémonie d’ouverture. Cependant, après avoir fait cette proposition, les autres membres de l’équipe se sont immédiatement opposés à l’idée, une femme disant qu’il n’était pas juste de faire de telles comparaisons et les membres masculins disant que l’idée était trop horrible pour être prise en compte.

Balance ton porc

La proposition n’a donc pas été retenue, et on n’en a plus entendu parler jusqu’à aujourd’hui, un an plus tard, avec la révélation du magazine Shukan Bunshun. Selon les sources du magazine, le comité d’organisation a discuté de la question avec le Comité international olympique le 17 mars, le jour où le scoop a été publié en ligne.

Pas de totem d’immunité

Lorsque des inquiétudes ont été soulevées quant au caractère sexiste de la remarque de Sasaki, un dirigeant du comité d’organisation a été cité comme ayant déclaré :

« Il y a même eu des émojis de cochon qui ont été utilisés, ce qui relève d’un problème des droits de l’homme, c’est encore plus grave que la situation de l’ex-président Mori. Le CIO ne le protégera pas. »

La démission

Sasaki a donc présenté sa démission à la présidente du comité d’organisation de Tokyo 2020 : Seiko Hashimoto, dès le 18 mars 2021.

Hiroshi Sasaki, 66 ans, a admis avoir fait cette suggestion inappropriée et a déclaré dans un premier temps :

« J’ai tendance à faire beaucoup de mauvais jeux de mots et celui-là m’est sorti de la bouche. J’ai pensé qu’elle serait charmante en « Olympig », habillée d’une tenue rose avec la langue tirée, mais j’ai immédiatement été sermonné par le personnel masculin. Je le regrette. »

Avant de rédiger une lettre d’excuse plus formelle de 4 pages.

C’est Sasaki qui avait eu l’idée de déguiser l’ancien premier ministre : Shinzo Abe en Mario lors de la cérémonie de cloture des JO de Rio en 2016. Avant ça il a travaillé pour le géant de la publicité Dentsu, où il a produit un certain nombre de publicités célèbres, notamment la série « Alien Jones » pour la marque de café en canette Boss, avec Tommy Lee Jones.

Alors que le relais de la flamme olympique doit débuter le 25 mars, le comité d’organisation des JO de Tokyo 2020 n’avait pas besoin d’un autre scandale à l’heure où de plus en plus de volontaires se désistent.

Source : Shukan Bunshun, NHK

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici