Dessiner des dessins à la craie sur un tableau noir

Le Kokuban art (黒板アート) littérallement « l’art du tableau noir » est une pratique très répandue au Japon. À l’origine, ce serait une pratique qui a débuté en Angleterre, où les pubs dessinaient le menu du jour à la craie avec parfois une petite illustration sur une ardoise double face disposé à l’extérieur.

Puis la pratique s’est importée en Australie avec les immigrants britanniques et est devenue plus colorée et artistique. Avec le temps le dessin à la craie est devenu un art reconnu en Australie. Des Japonais ont étudié la technique en Australie et l’ont importé à leur tour au Japon.

Kokuban art : un art popularisé dans les écoles

Au Japon l’art à la craie sur tableau noir est une pratique principalement répandue dans les écoles même si, à l’instar de l’Australie, beaucoup de cafés et restaurants l’utilisent. Quand la cloche sonne et que les cours sont terminés, les élèves faisant partie du club d’art ou ceux ayant simplement la fibre artistique, décorent le tableau noir en dessinant des tableaux ou des fresques. Ça reste cependant quelque chose d’assez confidentiel jusqu’au début des années 2010.

L’explosion de la tendance

C’est dans le début des années 2010 avec l’émergence des réseaux sociaux comme Twitter que le phénomène prend de l’ampleur. En 2012 des élèves se prennent en photo devant le dessin de la scène aujourd’hui culte de l’arc Alabasta de One Piece. Pendant une semaine ces 3 étudiants, avec l’accord de leur professeur, dessinent chaque jour une partie du tableau. La photo fait un énorme buzz sur les réseaux sociaux et est reprise par certains médias. La tendance est lancée.

Sotsugyou : la fin d’un cycle

Au Japon, dès la maternelle, les élèves participent à des cérémonies de fin d’année afin de marquer la fin d’un cycle. Lors du sotsugyou shiki (cérémonie de remise de diplôme), les élèves se mettent sur leur 31 et se rassemblent tous une dernière fois afin de recevoir leur diplôme de fin de cycle. En cela l’image de la scène de séparation avec Vivi dans One Piece postée par les élèves en 2012 est une image parfaite pour illustrer ce moment. Elle participe à ce que dès 2013, pour marquer le coup, les élèves d’écoles dans tout le Japon se mettent à faire un dessin sur tableau noir à l’occasion du dernier jour d’école.

Une récupération commerciale

La tendance du Kokuban art devient si populaire qu’en 2015, un fabricant de tableau noir, décide de s’en servir pour faire la promotion de ses produits, en organisant un concours pour les meilleurs artistes du pays. Chaque année depuis 2015, le fabricant de tableaux Nichigaku reçoit les soumissions de centaines d’étudiants japonais et offre des récompenses pour les meilleurs dessins. En 2018, Nichigaku publie même un livre regroupant les 250 meilleurs dessins sur tableau noir.

Ce concours a contribué à faire connaître l’art à la craie sur tableau noir et aujourd’hui le Kokuban art est quelque chose qui se fait dans toutes les classes du pays. Certaines écoles font même appel à des professionnels pour réaliser ces fresques magnifiques. Ça casse un peu le mythe aujourd’hui quand on voit passer certaines photos de tableau noir sur les réseaux sociaux durant la période des sotsugyou, début mars.

Les dessins sont souvent liés aux anime en vogue, il n’est donc pas étonnant qu’en mars 2020, c’est bien sûr Kimetsu no Yaiba (Demon Slayer) qui était à l’honneur. Les films d’animation Ghibli sont également très populaires.

Pour finir voici une petite sélection des dessins réalisés par les élèves cette année, en 2021. 卒業おめでとう!

Images : Nichigaku, @takada_hs_vbc, @4649ruru0822, @konosan_15, @2YcW35i4Sl2rf9m, @Light_teio, @7qBct320SWV1Dry, @Nemu_De, @cyobicat_san, @Reo_maruru, @hamacream

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici