La réconciliation de Freezer

Après la sortie de Battle of Gods il y a tout juste 2 ans, débarque le nouveau film DBZ : la résurrection de Freezer. Toei sent bien qu’il y a un filon à exploiter, ceux qui regardaient Dragon Ball dans leur jeunesse ont aujourd’hui tous la trentaine voir la quarantaine et ont forcément des enfants avec lesquels ils vont aller voir le film au cinéma. Et ce n’est pas fini puisqu’on a appris il y a quelques jours que sera diffusée cette année une nouvelle série : « Dragon Ball Super » qui se déroulera après les événements de Majin Buu.

Si les fans et nostalgiques avaient accueilli chaleureusement le retour de DBZ lors de Battle of God, les retours étaient eux déjà beaucoup moins chaleureux. La faute à des combats peu nombreux, un méchant peu charismatique et une incrustation de personnages en 2D dans des décors en 3D pas toujours réussie. Dès lors l’attente pour la résurrection de Freezer a été revu à la baisse.

Les producteurs conscient des défauts de Battle of God ont essayé de rectifier le tir avec en fer de lance un seul mot d’ordre : « fan service ». On ressort donc ce bon vieux Freezer du placard comme caution et on lui file une nouvelle transformation : « Golden Freezer » rien que ça. Mais ce n’est pas tout, pour les combats, on a la très bonne surprise de voir se battre des personnages qu’on avait pas vu depuis très longtemps, Tenshinhan, Krillin, Piccolo et ce bon vieux Kame Sennin (aka Tortue Génial).

Que des vieux de la vieille donc, à l’image du personnage de Krillin qui se rase la tête avant d’aller combattre, les producteurs font amende honorable en donnant aux fans ce qu’ils veulent en guise de réconciliation. Et on va pas se le cacher, ça fait plaisir ! Après bien sur, il faut aussi penser aux gamins, c’est là que Jako fait son apparition, un personnage tout droit tiré d’un autre manga de Toriyama : « Jaco the Galactic Patrolman ». C’est un peu le Jar Jar Binks du film.

Au niveau chronologique, le film se passant peu de temps après Battle of Gods, Bills et Wiss sont également présents. On peut d’ailleurs se poser la question, étant donné la volonté clairement affichée de faire du fan service pourquoi ne pas avoir été jusqu’au bout et revenir en arrière au niveau chronologique. Du coup bien entendu qui dit continuation, dit aussi surenchère dans les transformations, et si le Golden Freezer est plutôt classe, la version God super saiyajin de Vegeta et Goku est-elle beaucoup plus discutable.

L’histoire elle, est plutôt classique et sans fioriture, tout le monde connait le personnage de Freezer donc moins de temps pour les explications et plus de temps pour les combats. En parlant de combat, l’animation est vraiment aux petits oignons et très réussie à tous niveaux. C’est fluide, lisible et énergique.

Au final, le film est loin d’être parfait mais tout le côté fan service fait qu’on pardonne plus facilement les défauts et on prend beaucoup plus de plaisir sur la Résurrection de Freezer que ça n’avait été le cas sur Battle of Gods.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici