Jeudi 11 mars 2021, six enfants et un professeur d’une école primaire de la ville d’Asaka, dans la préfecture de Saitama, se sont ébréchées les dents après avoir mangé les nouilles d’un plat de sara udon servi à la cantine. Selon la ville, c’est la cuisson des nouilles qui est en cause : elles ont durci après avoir été frites trop longtemps durant le processus de cuisson.

Sara udon (皿うどん), littéralement « la plaque de nouilles » est un plat originaire de la préfecture de Nagasaki constitué d’une base de nouilles, recouvertes de chou frit, de germes de haricot et d’autres légumes.

Les nouilles chinoises utilisées pour le sara udon ont été frites par erreur pendant environ 10 minutes alors qu’elles auraient dû être frites pendant seulement deux à trois minutes, ce qui a eu pour effet de faire durcir les nouilles.

L’école primaire prépare les repas scolaires sur place et les instructions de cuisson préparées par le nutritionniste n’incluaient pas le temps de friture pour ce plat. C’est pourquoi les deux membres du personnel en charge de la cuisine ont décidé que les nouilles n’étaient pas assez frites et les ont fait frire 10 minutes.

Trois des enfants ont été transportés à l’hôpital pour être soignés et plusieurs autres enfants ont subi des lésions buccales. La ville d’Asaka prévoit de rendre visite aux enfants concernés pour s’excuser.

De plus, la veille du jour où les plats de sara udon ont été servi à la cantine de l’école primaire, on a découvert que la date de péremption des beignets servis aux élèves était expirée d’environ un an. Une erreur de la société de livraison serait en cause.

La division responsable des repas scolaires de la ville d’Asaka a déclaré : « Les enfants doivent pouvoir manger les repas scolaires en toute sérénité, et nous allons prendre des mesures pour éviter qu’une telle chose ne se reproduise. »

Source : NHK

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici